A l'occasion du gala poètique organisé en leur honneur,ils se réunirent dans une salle communale  gracieusement  mise à leur disposition.

Ils étaient venus nombreux des quatres coins du pays ,une bonne centaine.

Tous ,ils s'étaient parés de leurs plus belles plumes. Ils avaient lissé leurs crêtes , aiguisés et vernis leurs ergots.

Leurs compagnes aussi c'étaient mises sur leur trene et un, n'hesitant pas à faire des frais de coiffure, de toilettes, arborant pour l'occasion des maquillages amusants.

Quand toutes les volailles se retrouvèrent assises comme au théâtre ,un maître Coq armé d'un micro se mit à caquetter devant le parterre d'invités. Et patati..;tati..;tata...et patat ...tata..;tati...;

les coqs et les poules battaient de l'aile s'embrassaient, se félicitaient, gloussaient à qui mieux mieux!

Un repas fut servi pendant lequel certains et certaines continuèrent de piailler  dans un brouhaha assez insupportable  au risque d'y laisser leurs cocoricos. Quand tout fut terminé, quand tous eurent bien fait mousser leurs jabots, chacun s'appréta à regagner ses pénattes. C'est alors que plusieurs coqs, plusieurs poules ,heureux ,heureuses d'avoir passé un bon moment ensemble eurent l'idée d'échanger l'adresse de leurs poulaillers  respectifs.

AInsi fini mon histoire ...par la suite il n'y eut pas d'échanges de courrier , apparemment ils eurent tous des trous de mémoire.....

Cette petite histoire ...si on veut bien l'appeler ainsi   à une minuscule morale...;combien de fois vous a t-on demandé de nos jours....votre 06....COCORICO!

Passez une bonne journée.Justine