Bonjour/En ce bel après midi du début du mois de Mai, elle partit d'un pas décidé.

Bien couverte à cause du vent; mais pas trop, (on a vite chaud en marchant) , munie de son bâton, le nez chaussé de ses lunettes de soleil, la voilà qui emprunte la route qui mène au lac de Seguin.

Ensuite, elle longe le terrain de golf, très fréquenté car il fait enfin beau!

Elle va d'un pas régulier , concentrée sur l'espace étroit qui borde la route.

Il ne faut pas trébucher. Elle franchit le pont qui enjambe d'autoroute; gardant les yeux fixés sur le macadam ,car elle a le vertige ;et se sent irrésistiblement attirée par les véhicules circulant à grande vitesse au-dessous d'elle.OUF!

Elle longe à nouveau la grand-route. Là les chauffeurs qui arrivent en face d'elle sont à fond la caisse.Au moins 100 kilomètres heure.Elle fait très attention ;dès qu'une voiture se profile devant elle...elle marche à gauche, se replie sur le bas coté , ne reprend sa promenade qu'avec prudence. Elle va d'un bon pas....oh!en voilà un qui n'a pas froid aux yeux!

Avant qu'elle n'ait pu réaliser...notre marcheuse effectue un grans saut périlleux ,attérit, pantin désarticulé au milieu de la chaussée une dizaine de mètres plus loin ,tandis que la voiture finit sa course dans la gravière....

...

L'assemblée silencieuse défile.....

Ses petits enfants....Emma, Chloé, Virgile, ne cessent de pleurer...

Soudain retentit un cri strident...la foule se fige...;les têtes se lèvent ...une buse, petit aigle coutumier qui vit ici sur les bords de la Garonne, plonge vers le cercueil , avec la rapidité de l'éclair saisit une rose entre ses serres  puis disparaît en flêche dans le ciel d'une limpidité surnaturelle.....

Alors on entendit Emma murmurer....la liberté mamie ...la liberté c'est à ça que tu aspirais  mamie.....

Bonne journée.Justine Claire