Le poète voit des mondes dans la flamme d'une bougie,

Sa plume est un mat de misaine qui laboure des champs d'étoiles

Et jette l'ancre au creux des îles ,pour y faire le plein de rêve

Il voit l'or en haut des dunes,briller avec des mots de sable  au son des écritures

Le poète écrit au fond de l'enfance le voyage des plaines sous les ciels d'été

Il goûte les mots au fond des près

et ramène au jardin  des pensées de lune

ce texte est de Félix Labetoule.Les images de google...Justine